A+ A-

Scolarisation enfants handicapés : aperçu 2012

 

Dans le débat et au-delà des invectives, un point de situation et les orientations telles qu’elles sont annoncées et libellées par le Ministère lui-même.

Le 20 décembre 2011, le ministre de l'Education nationale Luc Chatel annonce la « hausse du budget des enfants handicapés de 30% l'année prochaine ». 2 300 postes d'assistants de scolarisation seront encore créés à la rentrée 2012 après les 2 000 créés à la rentrée 2011.

Chiffres-clés 2011-2012

214 000 enfants handicapés sont scolarisés, 133 000 dans le 1er degré et 81 000 dans le 2nd degré :

  •  146 200 dans une classe ordinaire dont 65 000 bénéficient d'un accompagnement individuel
  • 67 800 en classe pour l'intégration scolaire (CLIS) dans le 1er degré ou en unité localisée pour l'inclusion scolaire (ULIS) dans le 2nd degré
  • 90,1 % des élèves sont scolarisés à temps complet
  • 5,8 % des élèves sont scolarisés en temps partagé entre écoles, collèges ou lycées et établissements médico-sociaux ou hospitaliers.

La Conférence nationale du handicap (CNH) 2011, nouvelle impulsion

La Conférence nationale du handicap (CNH) du 8 juin dernier a fixé des objectifs ambitieux pour renforcer encore la qualité de l'accueil en milieu ordinaire des élèves handicapés. Des mesures fondamentales ont été annoncées :

  • ·         dès la rentrée 2011, recrutement d'auxiliaires de scolarisation qualifiés, sous contrat de droit public, pour faire face à la montée en charge de la scolarisation en milieu ordinaire et pour faire en sorte qu'aucun enfant ne reste sans solution d'accompagnement
  • ·         dès 2012, remplacement progressif de tous les contrats aidés par des professionnels mieux formés, plus qualifiés, sur des contrats de trois ans renouvelables une fois pour accompagner les enfants
  • ·         un accompagnement individuel adapté, pour les situations où l'accompagnement collectif n'est pas suffisant, en poursuivant la réflexion sur les AVS destinés à l'accompagnement des enfants dans leurs différents lieux de vie (école et hors temps scolaire), gérés en partenariat avec les associations, afin de sécuriser leur gestion sur le plan juridique et financier
  • ·         l'amélioration des pratiques d'évaluation des MDPH (maisons départementales des personnes handicapées) en matière d'orientation et d'accompagnement scolaires pour une meilleure équité de traitement et une meilleure adéquation aux besoins de l'enfant grâce à la diffusion d'outils d'évaluation et à la généralisation des évaluations en situation de scolarisation
  • ·         une École toujours plus accessible grâce au développement de formation des enseignants à la prise en compte du handicap dans le cadre d'un module de formation dédié et l'adaptation des manuels scolaires

Depuis cette conférence, le ministère de l'éducation nationale en lien avec le ministère de la solidarité et de la cohésion sociale a lancé, avec les associations, plusieurs groupes de travail pour définir les nouvelles modalités d'accompagnement des élèves en milieu ordinaire, organiser la reprise des AVS par les associations, ou encore redéfinir les missions et les objectifs des établissements spécialisés.

0
Votre notation : Aucun

Développement et infogérance Bearstech